Thym

Thym la boutique de papé

Le Thym :

Apprécié pour ses propriétés médicinales, le Thym est un anti-oxydant naturel puissant. Il s’utilise également en cuisine où son arôme donne une saveur et un goût incomparables aux plats qu’il accompagne.

Il se mari très bien à l’ail et constitue l’un des ingrédients de base du fameux bouquet garni.

Fenouil sauvage

Plante aux mille vertus médicinales connue depuis l’antiquité.

Fenouil sauvage olives noires de Kalamata

Il s’agit d’une plante aromatique courante dans le bassin méditerranéen où elle fût introduite par les Romains.

C’est en été que le fenouil sauvage se pare d’ombelles de fleurs jaunes au parfum anisé si agréable pour la cuisine.

Le fenouil sauvage se cueille en automne. Les fleurs et les fruits sont utilisés comme aromates et parfument les préparations qu’ils accompagnent.

On l’utilise également en cas de digestion difficile ou de toux, sous forme de tisane ou de sirop.

Pour les Grecs, il était considéré comme une plante sacrée où il était associé à la lucidité et à la magie blanche.

Pour les Romains, réputé comme plante aphrodisiaque, il était l’emblème de Bacchus, dieu du vin, de l’ivresse et des orgies.

Le Romarin

Courant dans les lieux arides du Midi, le romarin (rosmarinus officinalis) se plaît aussi dans les jardins.

Le Romarin laboutiquedepapé.com

Apprécié depuis l’Antiquité pour son action stimulante et tonique, il entre dans la composition de différents vieux remèdes :

vin aromatique, bien sûr, mais aussi Vinaigre des quatre voleurs, ou encore Eau de la reine de Hongrie à laquelle il aurait rendu précisément sa jeunesse et sa beauté.

Recommandé pour améliorer la circulation sanguine, ainsi qu’en cas de surmenage, de fatigue physique ou intellectuelle.

Il possède en outre d’intéressantes propriétés anti-oxydantes et permet donc d’atténuer l’action destructrice des radicaux libres.

D’où peut-être sa réputation de Fontaine de Jouvence, dont la reine de Hongrie a fait l’heureuse expérience !

 

Régime méditerranéen

        Produits Crétois

        Le régime méditerranéen (ou régime Crétois)

Régime méditerranéen

Lorsqu’on parle de régime méditerranéen, on fait référence à l’alimentation traditionnelle des îles de Crète et de Corfou.

Ancel  KEYS, dans les années 1950, démontrait que malgré un apport alimentaire élevé en matières grasses et un système de soins de santé relativement rudimentaire, les habitants de ces îles jouissaient d’une excellente espérance de vie à l’âge adulte.

La popularité de l’alimentation méditerranéenne s’est rependue  comme une traînée de poudre dans le monde entier, et les études scientifiques ne cessent de prouver son efficacité dans la prévention de nombreuses maladies.

 

Mentionnons que les Crétois – qui affichent toujours le taux le plus bas de mortalité cardiovasculaire au monde – mangent encore aujourd’hui de façon traditionnelle, consommant très peu d’aliments importés et transformés.

Les « commandements » 

  • Abondance de produits céréaliers complets
  • Abondance de fruits et de légumes
  • Utilisation d’huile d’olive comme corps gras
  • Abondance d’ail, d’oignons, d’épices et d’aromates
  • Consommation quotidienne de légumineuses, de noix et de graines
  • Consommation quotidienne de yogourt et de fromage
  • Grande consommation de poissons
  • Consommation quotidienne mais modérée de vin rouge
  • Consommation limitée de poulet et d’œufs
  • Apport calorique quotidien raisonnable (de 1800 à 2500 cal/jour)
  • Consommation limitée d’aliments sucrés
  • Consommation très limitée de viande rouge

Docteur Hélène Baribeau, nutritionniste